Accueil » Paroisses » La Seyne sur Mer » Rencontre avec le prêtre Pascal

Rencontre avec le prêtre Pascal

Nos prêtres sont tous différents et ils ont tous leur histoire avec le Seigneur, individuelle, passionnante, réjouissante… et ils en ont fait quelque chose.

Voici la biographie de Pascal Bouvier, sur la paroisse de La Seyne sur Mer.

Des origines solides et équilibrées

Né en région parisienne dans une famille modeste en 1961, Pascal est le 3° d’une fratrie de 4. Son père faisait des petits boulots : livreur, chauffeur de taxis… sa mère a repris le travail à l’arrivée du dernier, pour aider à faire bouillir la marmite. C‘était pas la richesse donc, mais ils n’ont jamais manqué de rien. Ils partaient par exemple tous les ans en vacances, en camping sauvage.
Côté spirituel, Pascal a reçu une éducation catholique et a été enfant de chœur.

Action ou vérité ?

A 15 ans, Pascal a ressenti le conflit du choix entre une voie spirituelle : vers la prêtrise, et une voie active : dans ce monde. Et a finalement opté pour l’action dans ce monde… comme tant de personnes.

Il est devenu assistant social : pour faire du maintien à domicile de personnes âgées, des mesures de tutelles pour des personnes handicapées, de l’aide sociale à l’enfance, de l’accompagnement auprès de bénéficiaires du RMI ou de SDF… puis est devenu cadre et a fini délégué du Préfet du Var… jusqu’aux élections suivantes où sa mission a pris fin.

Sa vie sentimentale a été difficile : Pascal était déjà veuf 2 fois à 35 ans. Heureusement il a pu retrouver un équilibre affectif et est marié depuis 22 ans.

Dans le prolongement de sa vie active, Pascal s’est mis au marathon en 2019 après avoir fait un malaise cardiaque en 2016. Cet accident a été déclencheur chez lui : pour continuer à se battre alors qu’il aurait dû en mourir, et pour remettre les priorités de sa vie dans le bon ordre.

Des questionnements spirituels

Face aux manques de réponses du clergé romain, Pascal s’est intéressé très tôt à l’ésotérisme : à la vie après la mort, aux univers invisibles, aux entités spirituelles… Il s’est également tourné vers l’église Orthodoxe (ECOF, pendant 3 ans) dont il a aimé le côté mystique et le symbolisme, puis il s’est intéressé au Bouddhisme, dont il aime la place donnée au corps dans la prière et la méditation, puis à l’Hindouisme dans l’archipel des Mascareignes en discutant avec des swamis sur cette religion. Pascal a été aussi franc maçon, pendant 20 ans, société qu’il a quittée sans regret.

Toutes ces étapes ont imprégné profondément sa réflexion spirituelle qu’on retrouve dans ses deux livres : « Hercule l’initié » qui fait le rapprochement entre ses 12 travaux et les 12 signes du zodiaque, et « L’angélus c’est l’heure des anges » est une étude sur les anges.

Des défis avec l’EAO

ordination Pascal Bouvier

Sur son chemin, Pascal avait rencontré notre évêque Laurent Lenne, fondateur de l’Église Apostolique Œcuménique. Cette Église a plu à Pascal, notamment par :

  • le coté progressiste de l’EAO : la place faite aux femmes, aux divorcés et à toutes les minorités,
  • son œcuménisme : Pascal n’aime pas les personnes qui s’enferment dans des chapelles.

Pascal a été ordonné prêtre à la Pentecôte 2019, puis a participé au synode où il a eu la joie d’échanger avec les autres prêtres, de partager une proximité spirituelle et de travailler au développement de l’EAO.

synode 2019 avec Pascal à gauche, notre primat Gianni di Marco au centre, Alain Serantoni à droite

Aujourd’hui curé de la paroisse de La Seyne sur Mer, près de Toulon, Pascal a le défi de l’animer et de la développer.
Venez vite le rencontrer car il a le projet de s’installer dans les Pyrénées Orientales dans deux ans : une nouvelle opportunité de développement de l’EAO, cette fois en pays catalan !