Accueil » Paroisses » Mazamet » Rencontre avec le curé Laurent

Rencontre avec le curé Laurent

Nos prêtres sont tous différents et ils ont tous leur histoire avec le Seigneur, individuelle, passionnante, réjouissante… et ils en ont fait quelque chose.

Laurent est un amoureux fou de Dieu… Lisez son témoignage :

Attiré tout petit par le mystère de Dieu

Quand il était gamin, il voulait devenir religieux, déjà.

Il aimait porter le crucifix, il se régalait d’aller voir le curé à la fin de la messe serrer les mains, même si tous les copains se foutaient de lui. L’homme crucifié qu’il voyait dans le parc et partout dans le cimetière l’impressionnait beaucoup mais il savait pas qui c’était.

Très tôt, Laurent est tombé amoureux de cette puissance sur la Croix, de cette force, de tout l’amour qu’elle peut retenir, « cette Croix ».

Il entre au séminaire à 18 ans. Il en sort pour faire son service militaire, mais n’y reviendra jamais.

L’errance… et enfin la lumière

Il part chercher une formation, un travail. Il est serveur en restauration pendant 6 mois… ça ne convenait pas : il aimait trop parler aux gens :). Il devient alors responsable des Jardins du Cœur (chantier de réinsertion professionnelle) : il est là dans son élément. Puis il fait un bilan de compétence : le social est ressorti à fond. Laurent entre alors en formation à l’aide à la personne auprès des personnes âgées : il a eu le diplôme d’état d’auxiliaire à la vie sociale et en a fait son emploi pendant 18 ans.

Mais pendant ces années, Laurent, sans attache pastorale, fait des bêtises… au point de faire 9 infarctus. Au 9ème, il fait un face à face avec le Seigneur. Il veut alors tenir pour ses proches, il veut repartir.

Par réseau, il entre en contact avec notre évêque Laurent Lenne qui lui propose de rejoindre l’Église Apostolique Œcuménique. Laurent Bonnet sera ordonné prêtre en juillet 2019.

L’amour de dieu, encore et toujours

Son ministère, Laurent le vit de manière très engagée. Voici quelques citations d’un rapide entretien : vous verrez qu’il est prolixe sur Dieu :).

L’amour infini :

  • Je suis rentré dans cette folie d’amour de Dieu.
  • L’amour infini c’est pouvoir toucher les pieds de la Croix.
  • L’amour est infini, l’amour va au-delà de tout, l’amour surpasse tout.

La souffrance :

  • Tu te rapproches de Dieu dans la souffrance parce que Dieu te relèves.
  • Il ne faut pas oublier que le Christ a traversé le désert pendant 40 jours.

La messe :

  • Tu célèbres ta messe et tu es inondé d’une présence, tu rends présent le Christ sur l’autel.
  • Tu touches l’infini de dieu, et lui nous touche nos pauvres cœurs et te comble de joie.
  • C’est une intimité du cœur à cœur avec Dieu.
  • Un homme s’est laissé mourir sur une croix pour sauver l’humanité : il faut reconnaître Celui qui est présent dans l’Eucharistie.

Le Christ homme et serviteur :

  • Pour mener à bien le sacerdoce, il ne faut pas perdre de vue que Jésus était un homme (mais aussi fils de Dieu).
  • Le Christ même a perdu patience à un moment.
  • Je suis un homme mais je suis aussi prêtre, serviteur, disciple. Le Christ nous a servis, Il est notre serviteur et nous devons être Son serviteur.

Dieu donne :

  • Dieu pourvoit.
  • Dieu te donnera toujours.
  • Il est grand le bon Dieu.
  • Le bon Dieu donne beaucoup.

Les pauvres :

  • Avant d’habiller ton calice de pierres précieuses, prends soin de celui qui est dans la rue car c’est là que tu trouveras le Christ.
  • Tu sers tes pauvres.
  • Faut travailler à cette misère sociale.
  • C’est ça l’entraide, c’est là qu’on reçoit l’Esprit Saint.

Le travail :

  • Tu prends ton bâton de pèlerin et tu te mets au boulot.
  • C’est le Seigneur qui est venu me chercher, j’en prends conscience, je me rapproche du Seigneur et je me mets au boulot.
  • C’est ce que j’accomplis aujourd’hui.
  • Tu te mets au service de l’Église et tu obéis à ton évêque.
  • La liturgie ne fait pas l’amour de Dieu, mais elle y contribue.
  • Il faut que le prêtre soit beau : la chasuble, ça fait partie du service à la table du Seigneur.
  • J’ai beaucoup à travailler encore. J’espère que le Seigneur me laissera encore des années de service.

Le pardon :

  • Ce n’est pas un Dieu qui condamne, pas un Dieu qui juge, faut arrêter avec ça.
  • Aime-Le tel que tu es, avec tes gamelles, c’est un Dieu d’amour.
  • Même avec des gamelles, on peut rencontrer le Seigneur.
  • La vie n’est pas simple pour tout le monde.

L’humilité :

  • Je préfère manger des miettes avec mes pauvres plutôt que du caviar avec des cons.
  • Tout ça n’est que ma vision.
  • Je veux rester un petit curé de campagne.
  • J’aime aider à faire le foin, à faire de la charcuterie.

Sa chapelle est à Mazamet près de Castres (Tarn) : n’hésitez pas à passer lui dire bonjour, il vous accueillera avec l’accent du sud :).